Le samedi 8 octobre à 20h00

Arnaud Vanbalberghe : La fin de leur monde

Conférence proposée par

L’instabilité climatique, un problème pour les ingénieurs ou une histoire de responsabilité individuelle ? Et si c’était ce cadrage qui empêchait de réfléchir au problème ? Si la gestion de la crise climatique était politique au sens de l’organisation de la société, des règles de vie communes ?

Journée festive et thématique sur l’énergie

Ce samedi 8 octobre, Ecol’Aube vous propose une fête de l’énergie. Au programme, conférences, ateliers, expositions, stands sur l’énergie et l’éco-habitat, coin lectures, films, buvette et restauration bio et locale !

En savoir plus sur le spectacle

Vous avez déjà entendu parler du changement climatique ? Oui ?
Vous avez donc hâte que les scientifiques s’intéressent sérieusement au problème. Puis s’ils ne trouvent pas de solutions, vous vous dites surement qu’une start up va bien finir par apparaître avec une solution technique qui résoudra le problème, ou qu’Elon Musk sorte de son bois, puisque c’est connu, on-s’est-toujours-adaptés. Et en plan B de toute façon, il suffira que tout le monde s’y mette un peu façon colibri et hop, le problème sera vite résolu.
Et bien j’ai une mauvaise nouvelle : ça ne va pas se passer comme ça. Ce cadrage là constitue une partie du problème auquel nous devons faire face.

Pimpant ingénieur centralien, j’aurais surement pu vivre heureux, convaincu de mon mérite, à siroter ma bière bio artisanale en rooftop après ma journée de consultant en consulting.
Si en plus j’avais voulu avoir bonne conscience, je serais devenu ingénieur consultant en panneaux solaires : dormez tranquille, je participe à tout changer pour que rien ne change. Du tourisme spatial pour ultra riche, s’il est neutre en carbone,  alors oui !
Mais non.
Il m’a fallu quelques déboires personnels et familiaux, des changements radicaux de mode de vie, aller de la marche climat à l’ésotérisme et être systématiquement déçu pour un jour prendre la parole et partager ce que j’ai compris : il ne faut pas compter sur les solutions techniques, espérer que fonctionne le plan neutralité-je-ne-sais-quoi-2050 mais décider maintenant de ce qu’on garde, de ce qu’on arrête et de ce qu’on transforme.. en somme faire de la politique.  Nous devons vivre la fin d’un monde et il est urgent d’en inventer un autre.

Inclus dans la prestation : une imitation d’Usul qui dit « Jean Castex », une lecture d’édito du Point, des passages où tu-parlestrop-vite-on-comprend-rien, des dessins niveau CE2, du rap, des légos, une blague volée à PE Barré, mon seum.

Atelier : « La fresque du climat »

2 heures pour comprendre le changement climatique. Objectif : faire basculer le monde dans la transition.

Il est nécessaire de bien comprendre un problème pour y apporter des solutions et passer à l’action. En trois ans, la Fresque du Climat est devenue l’outil référence pour permettre aux individus et organisations de s’approprier le défi du changement climatique.

1h30 Ouverture dès 14h30 : Ecol'Aube propose une journée sur l'énergie ! (table ronde, exposants, buvette et restauration). Plus d'informations et tout le programme sur le site d'Ecol'Aube ! Atelier à 16h30  Salle socioculturelle Émile Buck à la Rivière-de-Corps
Salle socioculturelle à proximité de rivière de corps